S’il ne présente pas d’intolérance ni d’allergie à l’origine de divers troubles digestifs, il peut tout à fait consommer du lait. Cependant, cet aliment n’est pas vraiment recommandé pour les chats, car il est très calorique et peut entraîner un surpoids. Explications.

L’alimentation du chaton

À sa naissance, le chaton s’alimente via le lait maternel comme la plupart des bébés mammifères et cela, jusqu’au sevrage. La succion pour se nourrir est un réflexe inné. Le chaton est naturellement attiré par l’odeur des mamelles de sa mère. Cette alimentation liquide permet au système digestif de se renforcer et de déployer des enzymes et une flore bactérienne qui aideront l’animal à mieux digérer ses futurs aliments solides qui d’ailleurs, sont peu mâchés, mais directement avalés. Entre 3 à 5 mois, le chaton commence à entamer son sevrage. Il s’alimente de moins en moins de lait maternel et commence à s’intéresser aux aliments solides. Jusqu’ici, l’enzyme lui permettant de digérer le lactose appelé la lactase lui est suffisante pour que son organisme assimile le lait. Mais en grandissant, cet enzyme disparaît progressivement. On dit que 2/3 des chats n’en secrètent plus une fois adulte. L’animal commence alors à de moins en moins supporter la consommation de lait. Cette difficulté de digestion est à l’origine de troubles comme les vomissements, les diarrhées ou encore les maux de ventre.

Le lait pour mon chat : oui ou non ?

Le lait n’est pas un poison en soi pour le chat. Il peut ainsi en consommer si son système digestif contient assez de lactase pour digérer le lait. Cependant, s’il manifeste les symptômes d’une intolérance au lactose c’est-à-dire les diarrhées et les vomissements, il est impératif d’arrêter de lui en donner. Il arrive aussi que le félin manifeste une allergie aux protéines de lait. Celle-ci se traduit par des rougeurs, des démangeaisons, des troubles digestifs ainsi que des diarrhées. Là encore, en cas d’apparition des symptômes, il doit stopper net la consommation de lait.

Outre les maladies, le lait peut aussi être à l’origine de surpoids s’il est bu à l’excès. Rappelons que le chat est un carnivore, pur et dur. Son alimentation ne nécessite pas la présence de lait. Cependant, si le matou est un fervent adepte de cette boisson et qu’il ne présente pas d’allergies ni d’intolérance, il est possible de lui en donner, à raison de 40 ml par jour. Cette quantité évitera que les calories présentes dans le lait le fassent prendre du poids. Et s’il est intolérant au lactose, mais qu’il raffole du lait, sur le marché, il existe du lait sans lactose spécial chat. Mais attention, scruter les mentions sur les étiquettes doit être le premier réflexe avant d’acheter, car il existe des produits contenant malgré tout des traces de lait de vache.

Une autre alternative à proposer aux félins sans problème de digestion concerne les produits laitiers. Ces derniers contiennent peu de lactose et sont donc plus assimilables par l’organisme. Le yaourt ou le fromage sont de bons exemples. Le matin, le matou peut consommer quelques cuillères de yaourt sans sucre et naturel. Côté fromage, le chèvre ou le fromage blanc est davantage recommandé.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *