Vous souhaitez offrir le maximum de liberté à votre chien en lui donnant la permission de se promener sans laisse ? Mais avant de vous hâter à le faire, assurez-vous d’abord que cet acte n’est pas répréhensible par la loi.

Chien sans laisse : les dangers

Même si votre chien est doux et affectueux envers vous, les étrangers ne le connaissent pas et auront forcément peur de cet animal qui se promène sans retenue. Il faut dire que ce genre de situations peut entraîner des accidents dramatiques. Il arrive qu’à cause d’un manque de sociabilisation, le chien se mette à attaquer autrui et causer des blessures graves. Certes, ces cas sont rares, mais aucun scénario n’est à écarter. Le comportement du canidé envers ses congénères lorsqu’il n’est pas tenu en laisse peut aussi devenir problématique. Des bagarres surviennent ou votre toutou décide d’aller poursuivre l’autre chien. Pire, il rencontre une femelle en chaleur et part la rejoindre à votre insu. À cause de la poursuite, il perd votre trace et ne parvient plus à rentrer à la maison.

Ce que dit la loi ?

La possession de chien est strictement règlementée en France pour des raisons d’hygiène et de sécurité. Parmi les sujets qui suscitent le plus de polémique figure la marche sans laisse. Et pourtant, vous serez surpris d’apprendre que dans ses généralités, la loi française n’interdit pas cette pratique. Par contre, les mairies ont le droit d’émettre des interdictions sur les promenades sans laisse. Vous devez donc vous renseigner sur les règlementations appliquées par votre commune avant de sortir vous balader en compagnie de Médor. Dans les grandes agglomérations, dont celles constituées de parcs, des panneaux indiquent la loi en vigueur à ce sujet.

Attention, n’oubliez pas que si vous avez un chien classé en catégorie 1 ou 2, vous n’avez pas le droit de le promener sans laisse. Dans certains cas, la muselière est même exigée. Les chiens de catégorie 1 n’ont quant à eux pas le droit de fréquenter certains endroits bien qu’ils soient tenus en laisse.

Ne pas respecter ces exigences vous expose à des amendes. Si votre chien est dit dangereux, une contravention de 75 euros est appliquée. Sinon, elle est de 33 euros pour les cas classiques.

Faire la différence entre marche sans laisse et divagation

Et comme si tout cela n’était pas déjà assez compliqué, vous devez aussi distinguer la marche sans laisse de la divagation. Cette dernière est totalement interdite par la loi. Elle a lieu lorsque l’animal se trouve à plus de 100 mètres du maître, à 200 mètres de toutes habitations ou à 1000 mètres de la maison de son propriétaire et qu’il n’est plus sous la surveillance de celui-ci. On dit que le chien est en état de divagation quand il est hors de vue ou de portée de voix de son maître. Selon la loi, un animal qui divague est directement conduit à la fourrière. Des recherches d’identification de son maître sont réalisées. Le chien appartient à la fourrière si l’on ne parvient à retrouver son propriétaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *